Outcomes of combining a trifocal and a low-addition bifocal intraocular lens in patients seeking spectacle independence at all distances

Imane Tarib, Vasilios F. Diakonis, Detlev Breyer, Fabian Höhn, Ursula Hahn, Florian T.A. Kretz,

JCRS Janvier 2019

Objectif : Évaluer les résultats visuels et réfractifs ainsi que la satisfaction des patient après une chirurgie de la cataracte avec mise en place d’un implant bifocal diffractif (Tecnis ZKB00) de faible addition (+2,75 dioptries [D]) dans l’œil dominant et un implant diffractif trifocal (AT LISA tri 839MP) dans l’œil non dominant.

 

Méthode : Etude rétrospective monocentrique réalisée à Ahaus en Allemagne.

Tous les patients ont eu une implantation multifocale de faible addition dans l’œil dominant et une implantation trifocale dans l’œil dominé. Les paramètres étudiés avant l’intervention et à 3 mois post opératoire sont : l’acuité visuelle de loin non corrigée monoculaire et binoculaire (UDVA), l’acuité visuelle de loin corrigée, les acuités visuelles intermédiaires et de près, la courbe de défocalisation binoculaire et la réfraction manifeste. Les dysphotopsies ont été évalués objectivement et des questionnaires subjectifs de satisfaction ont été remis au patient.

Résultats : L’étude comprenait 42 patients (84 yeux). L’équivalent sphérique postopératoire moyen était de -0,06 D ± 0,57 (SD). Les acuités visuelles étaient de 0,00 ± 0,05 logMAR (acuité visuelle binoculaire non corrigée de loin), 0,19 ± 0,11 logMAR (acuité visuelle binoculaire non corrigée en vision intermédiaire à 80 cm), 0,16 ± 0.10 logMAR (acuité visuelle binoculaire corrigée en vision intermédiaire à 80 cm), 0,11 ± 0,09 logMAR (acuité visuelle binoculaire non corrigée de près à 40 cm) et 0,08 ± 0,09 logMAR (acuité visuelle binoculaire corrigée de près à 40 cm). La courbe de défocalisation binoculaire a montré une acuité visuelle de 0,20 logMAR ou mieux entre +0,50 D et -3,00 D. Parmi les patients, 92 %, 92 % et 75 % ont respectivement déclaré ne jamais porter de lunettes pour la vision de loin, intermédiaire et de près.

Conclusion : L’approche ” mix and match ” semble offrir une bonne performance visuelle à toutes les distances tout en assurant une indépendance aux lunettes chez la majorité des patients.