The Effect of Gas Tamponade on the Intraocular Lens Position and Refractive Error after Phacovitrectomy: A Swept-source Anterior Segment OCT Analysis

Nobuhiko Shiraki, MD, Taku Wakabayashi, MD, PhD , Hirokazu Sakaguchi, MD, PhD, Kohji Nishida, MD, PhD

 

Department of Ophthalmology, Osaka University Graduate School of Medicine, Suita, Osaka, Japan

Ophthalmology, octobre 2019

Objectif

Étudier la position de l’implant et les résultats réfractifs après une chirurgie combinée associant vitrectomie et cataracte en utilisant un OCT swept-source de segment antérieur.

Design

Série de cas rétrospectifs

Population

Les patients ont subi une chirurgie de la cataracte (groupe A ; 34 yeux), une combinée cataracte et vitrectomie sans tamponnement au gaz (groupe B ; 20 yeux) et une combinée cataracte et vitrectomie avec tamponnement au gaz (groupe C ; 22 yeux).

Méthode

Les paramètres concernant la chambre antérieure et la position de l’implant ont été évalués par l’OCT swept source (SS-ASOCT CASIA2®) avant et après la chirurgie. Les longueurs axiales ont été mesurées par biométrie optique (IOLMaster). La réfraction (équivalent sphérique) a été mesurée 1 semaine et 1 mois après l’intervention.

Résultats

L’erreur moyenne absolue globale était de 0,34 D à un mois post-opératoire. Cette erreur était plus importante dans le groupe C (0,47 D) que dans le groupe A (0,31 D) et le groupe B (0,20 D). L’erreur de prédiction réfractive moyenne globale (ME) était de 0,22 ± 0,62 D à 1 mois postopératoire. Cette erreur par rapport à la cible réfractive était significativement plus élevée dans le groupe C (-0,82 ± 0,64 D) que dans le groupe A (0,08 ± 0,39 D) et le groupe B (-0,07 ± 0,45 D) (P<0,001, P<0,001), indiquant une myopisation plus importante dans le groupe C. Le déplacement vers l’avant de la position de l’implant était significativement corrélé avec une erreur réfractive par rapport à la cible plus élevée à 1 mois (R=0,53, P<0,001).

Conclusion

La bascule vers l’avant de l’implant chez les patients ayant eu une vitrectomie avec tamponnement par gaz associée à la chirurgie de cataracte semble causer un shift myopique significatif persistant même après disparition du gaz.